Accueil > Actualités

EN DIRECT - Doux : le délibéré sera rendu lundi

Delphine Bisson Webmaster // 02 51 36 82 04
Le 05/09/2012 à 12:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Le tribunal de commerce se prononcera lundi sur ces offres de reprise partielle de la partie frais du groupe Doux.

Près de 200 salariés du groupe Doux se sont réunis devant le Tribunal de commerce de Quimper, le 5 septembre. La justice a examiné quatre offres de reprise pour les différents sites du pôle frais. Glon Sanders a déposé une offre en joint-venture avec Duc sur le site de Boynes et d'Amilly. Une autre offre a été déposée pour le site de Clémont, de Blancafort ainsi que sur une ligne de production sur le site de Pleucadeuc par Glon Sanders seul. « Il y a eu une bataille entre Glon Sanders et Galina Doux », rapporte Jean-Luc Feillant, délégué syndical, présent à la séance de l'après-midi. Une question importante concerne les débouchés de la dinde produite sur les sites de Blancafort et de Pleucadeuc. Actuellement, la société Soprat avec la marque Père Dodu constitue le principal débouché. Pour Glon Sanders, « les deux sites ne sont pas, ensemble, économiquement viables ». Mais Jean-Luc Feillant rapporte : « Charles Doux a accepté de louer une licence d'exploitation pour deux ans à Glon Sanders pour la marque Père Dodu ». Dans ce schéma, Glon Sanders obtiendrait l'utilisation de la marque, mais pas le débouché Soprat. « Glon Sanders a la capacité de développer ses propres débouchés », aurait déclaré le procureur, selon Jean-Luc Feillant. Par ailleurs, le groupe LDC propose la reprise des sites de Laval et de Sérent. Enfin, le groupe Duc propose une offre améliorée sur le site de Sérent avec la reprise de 127 postes. La délibération aura lieu le 10 septembre à 15 heures.



La Confédération française de l'aviculture rappelle ses exigences.
D'abord elle demande à ce que les créances dues aux éleveurs soient « intégralement réglées ». A ce stade des engagements ont été pris par les dirigeants du groupe sur un règlement à hauteur de 50 % payable en septembre. « Ces engagements doivent être tenus et la CFA attend que des réponses concrètes soient apportées pour le solde » exige telle. La CFA tient également à ce que la cohérence des filières régionales de production et d'abattage soit préservée afin de permettre le maintien des capacités de production et d'un maximum d'emplois, en déplorant qu'aucune offre sérieuse n'ait pu être faite pour la filière Doux du Nord-Pas-de-Calais. « L'examen des offres doit pouvoir se placer dans une approche globale de la filière avicole française et de son avenir sur l'ensemble du territoire » insiste la CFA.



Les syndicats de salariés demandent le dessaisissement du tribunal de Quimper
« Nous demandons le dessaisissement du tribunal de commerce de Quimper » a déclaré Raymond Gouiffès, le délégué central CGT du groupe Doux après l'annonce par la direction que seuls 720 emplois sur 1692 pourraient être sauvés « dans le meilleur scénario ».
Soit 972 licenciements. « Je ne sais pas si tout a été fait pour sauver des emplois » a indiqué pour sa part Jean-Luc Guillard, le délégué syndical CFDT, également sceptique sur la compétence du tribunal de commerce de Quimper concernant ce dossier. Il y a quelques jours, Xavier Beulin, le président de la FNSEA et de Sofiproteol, s'était également interrogé sur la pertinence de ses décisions, mettant en évidence « l'inadéquation entre les enjeux d'un dossier international, quel qu'il soit et sont traitement par des juridictions locales créées il y a plus d'un siècle, dans le contexte économique d'alors ».

Le tribunal de commerce de Quimper a examiné mercredi après midi les offres de reprise partielle de la partie frais du groupe Doux.
Pour les autres activités de Doux (export et produits élaborés), le tribunal a fixé la période d'observation jusqu'au 30 novembre.





En direct :

- Info du site Ouest France :
18 h 49. Délibéré, lundi à 15 h.

L'audience vient de se terminer. Après plus de cinq heures de débats, de discussions entre repreneurs, le délibéré sur l'avenir du Pôle Frais du groupe Doux sera rendu lundi, à 15 h.

17h31. Reprise de l'audience.

L'audience vient de reprendre. Elle doit se terminer vers 19h.

17 h 15. Interruption de séance.

Après plus de trois heures de débats, l'audience vient d'être suspendue. Elle doit reprendre dans quelques minutes.

16 h 55. Bras de fer autour du site de Pleucadeuc (Morbihan).

Charles Doux et Philippe Tillous-Borde, de Sofiprotéol, se sont accrochés à propos de l'avenir du site de l'abattoir de Pleucadeuc.

Quant à la société LDC, elle indique ne pas vouloir reprendre le site de Laval, si elle ne peut pas avoir celui de Sérent. Pour Maître Maurice Lantourne, avocat de Charles Doux, la société Duc et LDC ont « toutes les deux une structure financière solide pour la reprise du site de Sérent ».

16 h 30. Déclaration du Denis Lambert, PDG de la société LDC

Denis Lambert, PDG de la société LDC a présenté l'offre sur les sites de Sérent (Morbihan) et de Laval (Mayenne). « Nous maintenons 60 salariés sur Sérent », explique-t-il et « nous proposons 55 reclassements avec maintient des avantages en terme de salaire. »

Les administrateurs s'interrogeaient sur le fait qu'il faille ajouter les 55 aux 60 dans l'offre du groupe sarthois. Les salariés ont donc le choix de rejoindre le site morbihannais ou pas. Selon nos informations, la majorité des salariés serait prête à accepter une mutation de Sérent à Saint-Jean-de-Brévelay.

15 h 15. La société Duc présente son offre de reprise pour le site de Sérent (Morbihan)

La société Duc est en train de présenter son offre de reprise pour le site de Sérent (Morbihan). Selon les dernières informations, le contenu de l'offre présenterait une reprise de 167 salariés sur 175 et un reclassement pour les autres salariés. Après Duc, la société LDC fera une offre pour le même site mais propose la reprise de seulement 60 salariés.

14 h 15. Début de l'audience

L'audience qui se tient à huis clos vient de débuter. À l'intérieur, des représentants de salariés, des élus des créanciers et des représentants des potentiels repreneurs.

En attendant une interruption de séance, les salariés se sont massés sur les marches.

14 h. Arrivée de Charles Doux au tribunal de Quimper sous des jets d'oeufs

Charles Doux est arrivé par l'arrière du palais de justice, entouré de ses avocats et reçu par un comité d'accueil visiblement très agité. Les salariés de l'usine de Graincourt (Pas de Calais) lui ont lancé des œufs. Charles Doux a été atteint par quelques-uns et s'est vite engouffré dans une petite porte dérobée. Certains salariés CGT de l'usine de Graincourt, dans le Pas-de-Calais lui ont lancé : « Nous nous sommes esquintés, abîmés les épaules pendant plus de vingt ans pour toi. Tu nous laisses tomber comme un lâche. Tu n'oses même pas nous regarder en face. »

D'autres n'ont pas hésité à le traiter de « patron, voyou » et un « merci Charles », plein d'amertume.

- Info du site du télégramme :
14 h. Début de l'audience à huis clos
Charles Doux, entouré de ses avocats, est arrivé au tribunal de commerce, où il a été décidé que l'audience se déroule à huis clos. Chahuté par des salariés mécontents, le P-DG du groupe a essuyé quelques lancers d'oeufs avant de pouvoir rentrer dans l'enceinte du tribunal, par la porte arrière. Près de 200 manifestants se sont déplacés, essentiellement de militants de l'intersyndicale, voire de partis de gauche ou d'extrême gauche.

Reprise du pôle frais de Doux : au moins 972 licenciements

« Dans le « meilleur scénario », 720 emplois sur 1 692 seront sauvés pour un prix de cession de 9,855 millions d'euros », a annoncé la direction du groupe Doux lors d'un Comité central d'entreprise (CCE) qui s'est tenu à Châteaulin le 4 septembre.

Autrement dit, ce sont au moins 972 licenciements prévus pour le pôle frais de Doux. « Je ne sais pas si tout a été fait pour sauver des emplois », a regretté Jean-Luc Guillard, délégué syndical central CFDT à l'issue du CCE. Les meilleures offres pourraient permettre de sauver 130 salariés à Blancafort, 92 à Boynes, 303 à Laval, 135 à Pleucadeuc et 60 à Sérent. « Nous demandons le dessaisissement du tribunal de commerce de Quimper », a affirmé Raymond Gouiffès, délégué central CGT.

Suivre en direct le dossier Doux

Votre site agri85 se fera le relais de toutes les informations au fur et à mesure qu'elles arriveront

Facebook    

Sur le même sujet



Doux : Verdict attendu pour le 1er août
Le tribunal de commerce de Quimper a reporté la décision pour les offres de reprises de Doux au 1er août. Pour l'instant, aucun avis n'a été pris entre l'offre coordonnée de Sofiprotéol et l'offre de continuation proposée par Charles Doux.

Le groupe Doux affirme son plan de continuation
Lors du Comité central d'entreprise (réunion des salariés de Doux ) le 17 juillet, Charles Doux a indiqué qu'il présenterait le mardi 24 juillet son plan de financement de la période d'observation ainsi que les grandes lignes de son plan de continuation, selon un communiqué du groupe Doux repris par l'AFP.

Groupe Doux : placé en redressement judiciaire
L'entreprise Doux est en cessation de paiement depuis hier soir. Le tribunal de commerce de Quimper vient de se prononcer sur l'avenir du groupe : le groupe Doux est placé en redressement judiciaire pour une période de six mois.

VIDEO - Baisse des contrats intolérable pour les éleveurs Doux
Les éleveurs refusent la baisse des contrats proposée par le groupe Doux et ne signeront pas d'avenant. André Lorieu de l'association Doux Chantonnay revient sur la situation.

Le tribunal de Quimper donne le feu vert à la reprise de 5 sites du pôle frais de Doux
Le tribunal de commerce de Quimper a validé le 10 septembre les offres de reprise partielle de cinq des huit sites du pôle frais du groupe Doux en liquidation judiciaire.

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri85.fr
DERNIERES NEWS
---------
Les unes de la VA
VA du 02/08/14VA du 26/07/14VA du 19/07/14VA du 12/07/14VA du 05/07/14VA du 28/06/14VA du 21/06/14VA du 14/06/14VA du 06/06/14
Au sommaire
  • En direct de Faites le plein des sens avec les JA
  • Brin de paille & espadrilles
  • Le 85'
 
Vendée agricole TV
Facebook   Twitter
actu-indextutoTe.jpg
La question
Regardez vous la provenance des fruits et légumes que vous achetez ?
Oui
Non
La question
Agri85 sur Facebook
Aout 2014
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5 6 7
    8 9 10 11 12 13 14
    15 16 17 18 19 20 21
    22 23 24 25 26 27 28
    29 30          
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3 4 5
    6 7 8 9 10 11 12
    13 14 15 16 17 18 19
    20 21 22 23 24 25 26
    27 28 29 30 31    
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
              1 2
    3 4 5 6 7 8 9
    10 11 12 13 14 15 16
    17 18 19 20 21 22 23
    24 25 26 27 28 29 30
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5 6 7
    8 9 10 11 12 13 14
    15 16 17 18 19 20 21
    22 23 24 25 26 27 28
    29 30 31        
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2 3 4
    5 6 7 8 9 10 11
    12 13 14 15 16 17 18
    19 20 21 22 23 24 25
    26 27 28 29 30 31  
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
                1
    2 3 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28  
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
                1
    2 3 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28 29
    30 31          
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3 4 5
    6 7 8 9 10 11 12
    13 14 15 16 17 18 19
    20 21 22 23 24 25 26
    27 28 29 30      
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5 6 7
    8 9 10 11 12 13 14
    15 16 17 18 19 20 21
    22 23 24 25 26 27 28
    29 30          
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3 4 5
    6 7 8 9 10 11 12
    13 14 15 16 17 18 19
    20 21 22 23 24 25 26
    27 28 29 30 31    
Partenaires
ADPS | | | | | | | | |
Site développé et hébergé par Inf'agri85 Agri85  |  plan du site  |  mentions légales  |  à propos  |  contactez-nous  |  Assistance en ligne
---------