Accueil > Actualités

Impact carbone de la consommation alimentaire : L'Inra chasse les idées reçues sur l'alimentation

Agnès COMBES Webmaster / 02 51 36 82 06
Le 30/12/2011 à 07:27 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Avant d'arriver dans l'assiette, les aliments parcourent des kilomètres qui ont des conséquences sur la planète. Face à ce constat des chercheurs de l'Inra et du Cirad ont analysé les impacts de notre alimentation de la sortie de la ferme au consommateur. Explications.

Chasse aux idées reçues ! Manger plus de fruits, légumes et autres végétaux ne serait pas forcément plus bénéfique pour la planète.
« La vision selon laquelle les produits végétaux sont bons pour la santé et l'environnement, alors que les produits animaux seraient mauvais apparaît simpliste et nécessite d'être reconsidérée », affirme l'ouvrage Pour une alimentation durable où des chercheurs de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) et du CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) se sont penchés sur la question de l'impact carbone de notre alimentation. Les résultats de leur enquête sont étonnants : des aliments riches en graisse et/ou en sucres auraient un faible coût carbone tandis que les végétaux, par exemple, auraient un impact plus fort. Pourquoi ? Une personne consommant beaucoup de végétaux en mangera en plus grosses quantités, donc son impact carbone sera plus élevé. Au final, manger moins pourrait être plus efficace pour réduire les gaz à effet de serre que modifier les types d'aliments consommés. Une idée pour l'instant peut entendue par le grand public car le principe de l'équilibre alimentaire est aujourd'hui communément accepté mais aucun consensus mondial n'existe sur cette question. Les aliments conseillés et les quantités recommandées (comme manger 5 fruits et légumes par jour) varient d'un pays à l'autre. « Ces premiers résultats qui vont à l'encontre des idées reçues se doivent d'être encore vérifiés par des recherches approfondies, tempère Nicole Dramon, chercheuse à l'Inra, mais cette étude donne des pistes de réflexion sur l'alimentation durable de demain.»

9 milliards d'humains ça pollue !
Justement, comment nourrir les 9 milliards d'hommes annoncés en 2050 ? Surtout quand on sait que la moitié de la population mondiale vit aujourd'hui dans une ville. Selon la FAO (Food and agriculture organization), nourrir une agglomération de 10 millions d'habitants nécessite environ 6000 tonnes de nourritures chaque jour, correspondant à 3 millions d'hectares de terres agricoles. A Paris, la surface agricole représenterait 6 fois celle de l'Ile-de-France. Augmenter la production agricole dans les régions urbaines n'apparaît pourtant pas comme la seule solution. « Avec l'urbanisation croissante, on constate un accroissement des déplacements pour acheter des aliments », constate Bertrand Schmitt, chercheur à l'Inra. En cause : les magasins de grande distribution en périphérie des villes, l'augmentation des livraisons, etc. Les cinq derniers kilomètres d'un aliment seraient décisifs en matière d'impact sur l'environnement. Dans ce même ouvrage, Pour une alimentation durable, les chercheurs tentent d'apporter un éclairage sur la politique alimentaire à adopter. Les villes auraient donc intérêt à diversifier leurs sources d'approvisionnements afin d'éviter les risques de pénuries. L'importation de certains produits serait préférable car les conditions de production dans d'autres régions sont parfois plus favorables à l'environnement. Même si la proximité géographique peut parfois réduire les problèmes environnementaux liés aux transports, les nuisances environnementales liées à la production peuvent être conséquentes (pollution des nappes phréatiques par exemple). De plus, le secteur agricole constitue le plus grand demandeur de transport. Avec près de 57 milliards de tonnes kilomètres, les flux de marchandises agricoles et alimentaires en France comptent pour un cinquième du trafic routier intérieur en 2008.

Des modes de transports moins polluants (maritime, ferroviaire…) donneraient plus de gains écologiques. Cette étude ouvre de nombreuses perceptives (programmes de recherche publics et privés, au niveau national et européen) et attise les perspectives sur l'alimentation de demain.

Pour en savoir plus : Pour une alimentation durable. Réflexion stratégique duALIne, Catherine Esnouf, Marie Russel et Nicolas Bricas (coord.), éditions Quae, dec.2011, 288 pages, 32€

Facebook    

Sur le même sujet



Impact carbone de la consommation alimentaire : L'Inra chasse les idées reçues sur l'alimentation
Avant d'arriver dans l'assiette, les aliments parcourent des kilomètres qui ont des conséquences sur la planète. Face à ce constat des chercheurs de l'Inra et du Cirad ont analysé les impacts de notre alimentation de la sortie de la ferme au consommateur. Explications.

Blé tendre : l'Inra met en évidence la capacité d'adaptation des semences de ferme
Dans son bimestriel « Presse Info », l'Inra met en évidence la capacité d'adaptation des semences de ferme à leur environnement, a indiqué l'Inra début août.

L'Inra met en évidence la capacité d'adaptation de l'oïdium du blé
Des chercheurs de l'Inra Versailles-Grignon, au sein d'un consortium européen, ont mis en évidence que le patrimoine génétique de l'oïdium du blé lui a fourni toute la diversité nécessaire pour s'adapter, au cours de l'évolution, à son environnement géographique et à de nouvelles plantes hôtes, a indiqué l'Inra le 18 juillet.

Taxe carbone aux frontières : les réserves de Bruxelles
La taxe carbone pourrait bien rester dans les cartons de Bruxelles. « La taxe carbone aux frontières présente un nombre considérable d’inconvénients auxquels il faudrait remédier », indique la Commission de Bruxelles dans un document de travail sur les différentes taxes qui pourraient être mises en place pour financer la lutte contre le réchauffement climatique.

L'Inra au SIA : santé des plantes et des animaux
L'Inra a choisi lors du Salon de l'Agriculture 2011 de mobiliser ses chercheurs travaillant sur la thématique de la gestion intégrée de la santé animale et de la santé végétale, qualifiée par l'institut de recherche publique de « grand défi à venir ».

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri85.fr
DERNIERES NEWS
---------
Les unes de la VA
VA du 18/04/14VA du 12/04/14VA du 04/04/14VA du 28/03/14VA du 21/03/14VA du 14/03/14VA du 07/03/14VA du 28/02/14VA du 21/02/14
Au sommaire
  • Premières récoltes de pommes de terre
  • Grande déception après la réunion avec la Dréal
  • Digue en remblai : réaction à Grues
  • Marché des Rameaux
  • Le 85'
  • La minute PAC
 
Vendée agricole TV
Facebook   Twitter
actu-FD-congres.jpg
La question
À un mois de la fin de la période de déclaration PAC 2014, avez-vous renvoyé votre dossier ?
Oui, j'ai renvoyé mon dossier par télépac
Oui, j'ai renvoyé mon dossier en version papier
Non, je ne l'ai pas encore renvoyé mais je compte le faire d'ici 15 jours
Non, je préfère terminer mes semis de maïs, même si cela me conduit à déclarer mes surfaces sur les derniers jours de la période de déclaration
La question
Agri85 sur Facebook
Avril 2014
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4 5 6
    7 8 9 10 11 12 13
    14 15 16 17 18 19 20
    21 22 23 24 25 26 27
    28 29 30        
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2 3 4
    5 6 7 8 9 10 11
    12 13 14 15 16 17 18
    19 20 21 22 23 24 25
    26 27 28 29 30 31  
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
                1
    2 3 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28 29
    30            
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4 5 6
    7 8 9 10 11 12 13
    14 15 16 17 18 19 20
    21 22 23 24 25 26 27
    28 29 30 31      
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5 6 7
    8 9 10 11 12 13 14
    15 16 17 18 19 20 21
    22 23 24 25 26 27 28
    29 30          
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3 4 5
    6 7 8 9 10 11 12
    13 14 15 16 17 18 19
    20 21 22 23 24 25 26
    27 28 29 30 31    
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
              1 2
    3 4 5 6 7 8 9
    10 11 12 13 14 15 16
    17 18 19 20 21 22 23
    24 25 26 27 28 29 30
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5 6 7
    8 9 10 11 12 13 14
    15 16 17 18 19 20 21
    22 23 24 25 26 27 28
    29 30 31        
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2 3 4
    5 6 7 8 9 10 11
    12 13 14 15 16 17 18
    19 20 21 22 23 24 25
    26 27 28 29 30 31  
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
                1
    2 3 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28  
  • Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
                1
    2 3 4 5 6 7 8
    9 10 11 12 13 14 15
    16 17 18 19 20 21 22
    23 24 25 26 27 28 29
    30 31          
Partenaires
ADPS | | | | | | | | |
Site développé et hébergé par Inf'agri85 Agri85  |  plan du site  |  mentions légales  |  à propos  |  contactez-nous  |  Assistance en ligne
---------