Agri85
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - Convertir mon exploitation en bio ?

Gaëlle - Journaliste Agri85 Vendée agricole // 02 51 36 82 04
Le 23/04/2018 à 15:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - Convertir mon exploitation en bio ?

Les conversions en agriculture biologique sont toujours en plein essor et concernent tous les systèmes rencontrés dans la région.

Sur le plan national, l'Agence bio recense 36 664 fermes menées en bio au 31 décembre 2017 : en augmentation de 13,6 % par rapport à  2016. Ces exploitations mettent en valeur 1,77 million d'hectares pour une estimation de 6,5 % de la SAU nationale. Rappelons que la SAU bio 2007 n'était que de 500000 ha.
L'Observatoire régional de l'agriculture biologique recense 2 536 exploitations menées en bio en 2 016 pour 150 558 ha. Les estimations de conversions/installation 2 017 (non consolidées) font état d'une augmentation de 9 % de la SAU pour atteindre 164 000 ha. Avec 310 conversions nouvelles en 2017, on estime aujourd'hui à  10 % les exploitations de la région menées en bio.
Les motivations pour convertir son exploitation en bio sont nombreuses et diversifiées. Lassitude et dépit devant un prix conventionnel peu rémunérateur peuvent être déclencheurs d'un appel téléphonique pour se renseigner sur la bio. Cependant, les raisons pour s'engager dans ce changement sont plus diverses :
• prolonger une conduite visant l'autonomie alimentaire sur l'élevage ;
• arrêter l'usage du pulvérisateur et des produits phyto ;
• questionnement sur la santé pour soi-même ou pour le consommateur de ses produits ;
• quête de sens du métier, volonté de redécouvrir et de s'approprier les fondamentaux d'agronomie ;
• projet de mettre en place une ferme à  taille humaine en portant attention au travail ou à  l'autonomie de décision ;
• souhait de s'inscrire dans un marché en plein essor, encore en manque structurel de matières premières pour satisfaire un boom de la consommation bio. Ainsi, le marché bio dépasse les 8 pour 2 017 contre 7,15 Mde  en 2 016. Selon les types de distribution (magasins spécialisés bio, grandes surfaces, drive des grandes enseignes), la progression 2 017 par rapport à  2 016 va de + 15 à  + 33 % de ventes !

Quel débouché pour mon produit bio demain ?

Devant l'essor des conversions, on est en droit de se demander : «â€¯Jusqu'à  quand le marché absorbera-t-il la production ? » à cette interrogation, voire inquiétude, la plupart des opérateurs économiques apportent des arguments rassurants :
• la consommation française croît plus vite que la production au point que notre autosuffisance en denrées bio perd quelques points. La présence de produits bio en restauration hors domicile progresse également appuyée par la structuration de la logistique entre production, éventuelle première transformation et utilisation en cuisine.
• Les distributeurs ont donné des signes forts, il y a quelques mois, sur les œufs cage qui ne feront plus partie des articles référencés : les mises en place de pondeuses plein air et bio en particulier s'envolent.
• Certains opérateurs travaillent depuis plusieurs années déjà  en contrats tripartites (production/transformation/distribution) avec une lisibilité pluri-annuelle.
• D'autres ont fait le pari du grand export, pour du lait infantile notamment.
• Nos voisins européens, en particulier les Allemands, consomment eux aussi de plus en plus bio.
• Le marché des grandes cultures est très tendu avec une concurrence de cultures à  destination de la consommation humaine en direct et des fabricants d'aliments du bétail dans l'obligation de sécuriser leurs approvisionnements pour nourrir par exemple les 4,4 millions de poules pondeuses bio françaises.
• Outre les conversions, il est également nécessaire de renouveler les générations et ne pas perdre de terres et de volumes bio à  l'occasion de départs à  la retraite.
• Pour des productions le plus souvent en vente directe comme le maraîchage, sur certaines zones des exploitations ont des clients potentiels … en liste d'attente tout simplement car ils n'ont pas les moyens (surface, main-d'œuvre etc. ) pour produire plus !
• Des magasins spécialisés bio sont aussi en déficit de production locale qu'ils souhaitent pourtant mettre en avant.

Comment mener ma réflexion ?

Les étapes 1 à  4 sont proposées : chaque porteur de projet peut juger de quel accompagnement il a besoin pour mener à  bien sa réflexion. L'ordre ici décrit, s'il est logique, n'est nullement obligatoire : les rencontres et visites nourrissent le projet tout au long de la réflexion et même après la conversion.
L'étape 5 peut intervenir plus tôt, notamment si les interlocuteurs actuels de la ferme n'ont pas d'activité bio et sera remplacée, très en amont du projet, par une étude de marché dans le cas de commercialisation en circuits courts.
Sur le plan administratif et réglementaire seule l'étape 6 est OBLIGATOIRE : chaque nouvel opérateur en bio doit :
• choisir et contractualiser auprès d'un organisme certificateur qui contrôlera le respect effectif du cahier des charges bio dans la conduite de la ferme;
• se notifier à  de l'Agence Bio, c'est-à -dire se faire connaître comme nouvel opérateur en bio en France.
Le plus simple est de concrétiser ces deux démarches le même jour, dans le cas contraire, la date la plus tardive vaudra «â€¯entrée en conversion bio », les premiers produits seront commercialisés en bio deux ans après cette date dans le cas général.

Tous les voyants au vert ?

Pas tout à  fait ! Les évolutions techniques, parfois très fortes, pour passer d'une conduite conventionnelle à  une conduite en bio ont besoin d'être sécurisées financièrement. C'est l'objet des aides conversions du second pilier de la PAC. Ce soutien des pouvoirs publics reconnaît aussi ce qu'un travail Inra Itab a nommé «â€¯les Aménités positives de la bio », c'est-à -dire les services rendus à  la collectivité, à  l'environnement par une conduite en bio. Or, la très forte dynamique en Pays de Loire depuis 2 015 a consommé les financements disponibles pour la période 2014-2020. Certaines exploitations sont dans l'attente de clarifications sur les aides de la campagne 2018 pour s'engager ce printemps ou alors reporter de quelques années la conversion effective… au grand dam des collecteurs laitiers ou céréaliers en recherche de nouveaux volumes !

Brigitte Lambert


   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri85.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Module Vidéo
1038
Les unes de la VA
VA du 15/03/19VA du 08/03/19VA du 01/03/19VA du 22/02/19VA du 15/02/19VA du 08/02/19VA du 01/02/19VA du 25/01/19VA du 18/01/19
12°
Mardi
19/03/2019
LA ROCHE-SUR-YON
Météo
AIZENAY
ANGLES
ANTIGNY
APREMONT
AUBIGNY
AUZAY
AVRILLE
BARBATRE
BAZOGES EN PAILLERS
BAZOGES EN PAREDS
BEAUFOU
BEAULIEU SOUS LA ROCHE
BEAUREPAIRE
BEAUVOIR SUR MER
BELLEVILLE SUR VIE
BENET
BESSAY
BOIS DE CENE
BOUFFERE
BOUILLE COURDAULT
BOUIN
BOULOGNE
BOURNEAU
BOURNEZEAU
BREM SUR MER
BRETIGNOLLES SUR MER
BREUIL BARRET
CEZAIS
CHAILLE LES MARAIS
CHAILLE SOUS LES ORMEAUX
CHAIX
CHALLANS
CHAMBRETAUD
CHAMPAGNE LES MARAIS
CHANTONNAY
CHASNAIS
CHATEAU D OLONNE
CHATEAU GUIBERT
CHATEAUNEUF
CHAUCHE
CHAVAGNES EN PAILLERS
CHAVAGNES LES REDOUX
CHEFFOIS
COEX
COMMEQUIERS
CORPE
CUGAND
CURZON
DAMVIX
DISSAIS
DOIX
DOMPIERRE SUR YON
FALLERON
FAYMOREAU
FONTAINES
FONTENAY LE COMTE
FOUGERE
FOUSSAIS PAYRE
FROIDFOND
FROMENTINE
GIVRAND
GRAND LANDES
GROSBREUIL
GRUES
JARD SUR MER
L AIGUILLON SUR MER
L AIGUILLON SUR VIE
L EPINE
L HERBERGEMENT
L HERMENAULT
L ILE D ELLE
L ILE D OLONNE
L ILE D YEU
L OIE
L ORBRIE
LA BARRE DE MONTS
LA BERNARDIERE
LA BOISSIERE DE MONTAIGU
LA BOISSIERE DES LANDES
LA BRETONNIERE
LA BRUFFIERE
LA CAILLERE SAINT HILAIRE
LA CHAIZE GIRAUD
LA CHAIZE LE VICOMTE
LA CHAPELLE ACHARD
LA CHAPELLE AUX LYS
LA CHAPELLE HERMIER
LA CHAPELLE PALLUAU
LA CHAPELLE THEMER
LA CHATAIGNERAIE
LA CLAYE
LA COPECHAGNIERE
LA COUTURE
LA FAUTE SUR MER
LA FERRIERE
LA FLOCELLIERE
LA GARNACHE
LA GAUBRETIERE
LA GENETOUZE
LA GUERINIERE
LA GUYONNIERE
LA JAUDONNIERE
LA JONCHERE
LA LIMOUZINIERE
LA MEILLERAIE TILLAY
LA MERLATIERE
LA MOTHE ACHARD
LA POMMERAIE SUR SEVRE
LA RABATELIERE
LA REORTHE
LA ROCHE SUR YON
LA TAILLEE
LA TARDIERE
LA TRANCHE SUR MER
LA VERRIE
LAIROUX
LANDERONDE
LANDEVIEILLE
LE BERNARD
LE BOUPERE
LE CHAMP SAINT PERE
LE FENOUILLER
LE GIROUARD
LE GIVRE
LE GUE DE VELLUIRE
LE LANGON
LE MAZEAU
LE PERRIER
LE POIRE SUR VELLUIRE
LE POIRE SUR VIE
LE TABLIER
LES BROUZILS
LES CHATELLIERS CHATEAUMUR
LES CLOUZEAUX
LES EPESSES
LES ESSARTS
LES HERBIERS
LES LANDES GENUSSON
LES LUCS SUR BOULOGNE
LES MAGNILS REIGNIERS
LES PINEAUX
LES SABLES D OLONNE
LESSON
LIEZ
LOGE FOUGEREUSE
LONGEVES
LONGEVILLE SUR MER
LUCON
MACHE
MAILLE
MAILLEZAIS
MALLIEVRE
MAREUIL SUR LAY DISSAIS
MARILLET
MARSAIS SAINTE RADEGONDE
MARTINET
MENOMBLET
MERVENT
MESNARD LA BAROTIERE
MONSIREIGNE
MONTAIGU
MONTOURNAIS
MONTREUIL
MOREILLES
MORMAISON
MORTAGNE SUR SEVRE
MOUCHAMPS
MOUILLERON EN PAREDS
MOUILLERON LE CAPTIF
MOUTIERS LES MAUXFAITS
MOUTIERS SUR LE LAY
MOUZEUIL SAINT MARTIN
NALLIERS
NESMY
NIEUL LE DOLENT
NIEUL SUR L AUTISE
NOIRMOUTIER EN L ILE
NOTRE DAME DE MONTS
NOTRE DAME DE RIEZ
OLONNE SUR MER
OULMES
PALLUAU
PEAULT
PETOSSE
PISSOTTE
POIROUX
PORT JOINVILLE
POUILLE
POUZAUGES
PUY DE SERRE
PUYRAVAULT
REAUMUR
ROCHESERVIERE
ROCHETREJOUX
ROSNAY
SAINT ANDRE GOULE D
SAINT ANDRE TREIZE VOIES
SAINT AUBIN DES ORMEAUX
SAINT AUBIN LA PLAINE
SAINT AVAUGOURD DES LANDES
SAINT BENOIST SUR MER
SAINT CHRISTOPHE DU LIGNERON
SAINT CYR DES GATS
SAINT CYR EN TALMONDAIS
SAINT DENIS DU PAYRE
SAINT DENIS LA CHEVASSE
SAINT ETIENNE DE BRILLOUET
SAINT ETIENNE DU BOIS
SAINT FLORENT DES BOIS
SAINT FULGENT
SAINT GEORGES DE MONTAIGU
SAINT GEORGES DE POINTINDOUX
SAINT GERMAIN DE PRINCAY
SAINT GERMAIN L AIGUILLER
SAINT GERVAIS
SAINT GILLES CROIX DE VIE
SAINT HILAIRE DE LOULAY
SAINT HILAIRE DE RIEZ
SAINT HILAIRE DE TALMONT
SAINT HILAIRE DE VOUST
SAINT HILAIRE DES LOGES
SAINT HILAIRE DU BOIS
SAINT HILAIRE LA FORET
SAINT HILAIRE LE VOUHIS
SAINT JEAN DE BEUGNE
SAINT JEAN DE MONTS
SAINT JUIRE CHAMPGILLON
SAINT JULIEN DES LANDES
SAINT LAURENT DE LA
SAINT LAURENT SUR SEVRE
SAINT MAIXENT SUR VIE
SAINT MALO DU BOIS
SAINT MARS LA REORTHE
SAINT MARTIN DE FRAIGNEAU
SAINT MARTIN DES FONTAINES
SAINT MARTIN DES NOYERS
SAINT MARTIN DES TILLEULS
SAINT MARTIN LARS EN SAINTE HE
SAINT MATHURIN
SAINT MAURICE DES NOUES
SAINT MAURICE LE GIRARD
SAINT MEDARD DES PRES
SAINT MESMIN
SAINT MICHEL EN L
SAINT MICHEL LE CLOUCQ
SAINT MICHEL MONT MERCURE
SAINT NICOLAS DE BREM
SAINT PAUL EN PAREDS
SAINT PAUL MONT PENIT
SAINT PHILBERT DE BOUAINE
SAINT PHILBERT DU PONT
SAINT PIERRE DU CHEMIN
SAINT PIERRE LE VIEUX
SAINT PROUANT
SAINT REVEREND
SAINT SIGISMOND
SAINT SORNIN
SAINT SULPICE EN PAREDS
SAINT SULPICE LE VERDON
SAINT URBAIN
SAINT VALERIEN
SAINT VINCENT PUYMAUFRAIS
SAINT VINCENT STERLANGES
SAINT VINCENT SUR GRAON
SAINT VINCENT SUR JARD
SAINTE CECILE
SAINTE CHRISTINE
SAINTE FLAIVE DES LOUPS
SAINTE FLORENCE
SAINTE FOY
SAINTE GEMME LA PLAINE
SAINTE HERMINE
SAINTE PEXINE
SAINTE RADEGONDE DES NOYERS
SALIGNY
SALLERTAINE
SERIGNE
SIGOURNAIS
SION SUR L OCEAN
SOULLANS
TALLUD SAINTE GEMME
TALMONT SAINT HILAIRE
THIRE
THORIGNY
THOUARSAIS BOUILDROUX
TIFFAUGES
TREIZE SEPTIERS
TREIZE VENTS
TRIAIZE
VAIRE
VELLUIRE
VENANSAULT
VENDRENNES
VIX
VOUILLE LES MARAIS
VOUVANT
XANTON CHASSENON
servicepaie@fdsea85.fr

La question de la semaine

Allez-vous participer à des réunions d’information sur la PAC ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter Dailymotion Youtube Instagram
Agri49

Agri85
21 boulevard Réaumur
85 013 La Roche sur Yon cedex
Téléphone : 02 51 36 82 04