Agri85
Accueil > Actualités

[COVID-19] Dans les fermes de Vendée, quel état d'esprit ?

Catherine BATY
Le 23/03/2020 à 19:52 I 2 commentaires
[COVID-19] Dans les fermes de Vendée, quel état d'esprit ?
© DR // Vendee agricole archives // François Batard /Maxime Arnaud / BLO-Xicluna

Première semaine de confinement en France mais activité à plein dans les exploitations de Vendée. Paroles d'agriculteurs et un futur installé : Catherine Guignard, Thierry Robin, Hugo Plantive, François Batard, Maxime Arnaud.

Dans les exploitations, cette première semaine (entre le 16 et 22 mars) contrainte par les règles de précuations sanitaires face au Covid 19, on oscille entre pragmatisme tranquille, confiance sceptique et... pour ceux qui ont enfin les roues au sec, heures de tracteurs ! 

François Batard, 28 ans, futur installé aux Brouzils.

«Cette semaine et la suivante je devais passer deux jours à la Maison de l’agriculture pour mon stage préparatoire à l’installation (Spi). Pour le moment tout est suspendu. Je ne sais pas si cela aura des conséquences sur mon installation prévue en août ou en septembre. Depuis janvier je suis en stage de parrainage chez mon futur associé, Christophe Papin, en production laitière (Gaec Les Chênes). L’annulation de mes journées formation me permet d’être davantage disponible pour l’exploitation et de libérer le salarié. 
Ma conjointe, elle, subit autrement la situation. Maître d’hôtel à Nantes, elle a dû prendre une semaine de congés avant d’être déclarée en chômage partiel. On relativise un peu car sa perte de salaire (-30 %) sera compensée par des économies de carburant ! 
Si on devait trouver un point positif dans tout ça ce serait peut-être que la situation de crise oblige les gens à se questionner encore plus sur l’origine de leur alimentation. Eh oui... il faut aller moins au supermarché... » 

« On réorganise les ventes »

Hugo Plantive, producteur de légumes biologiques, Ferme des Grands Chênes, aux Lucs-sur-Boulogne, associé à Théophile Sauvètre et Rabéa Sauvètre.

« Un après-midi par semaine, nous accueillons des clients pour notre vente à la ferme (nos fruits et légumes, du pain provenant de La Boissière, des huiles de Chantonnay, des œufs de Legé, des légumes secs de Dompierre-sur-Yon). Déjà vendredi dernier, nous avons été dévalisés. Est-ce que ce sera le même scénario cette semaine ? En tout cas, nous allons réaménager le local, espacer les relations, prendre des précautions pour le sens de circulation, etc. Nous avons déjà dû limiter les livraisons de paniers*, car certains points relais non alimentaires sont fermés. 
Concernant les produits vendus en Amap (deux sites à Nantes), nous allons préparer le maximum de paniers pour que les Amapiens n’aient pas à piocher par eux-mêmes dans les cageots. Reste à savoir si nous devrons gérer autrement nos futurs saisonniers (deux sont déjà arrivés, deux autres seront attendus en avril). Pour le moment ces salariés n’ont pas exprimé de contraintes en termes de garde d’enfants. Notre notre travail à l’air libre, de façon espacée, limite peut-être aussi les inquiétude ». 
Mes incertitudes portent aujourd’hui d’abord sur l’acheminement des plants et des autres fournitures... Aucune restriction n’est en place jusqu’alors (nos plants viennent de Vendée), à voir si cela se maintient. 
*nous faisons partie de l’association régionale de 70 producteurs Bio Loire Océan. Nous n’avons pu fournir que 1500 paniers la semaine dernière au lieu de 2300.
 

« J’aimerais que l’Etat tape des poings sur la table »

Thierry Robin, éleveur bovin à Saint-Sulpice-en-Pareds, membre du conseil d’administration de la FNB, vice-président de la section viande bovine à la FDSEA 85.

« Les rayons viande des magasins se sont vidés rapidement. La semaine dernière l’abattoir de la Châtaigneraie n’a jamais autant travaillé. Je crains que cela ne pèse sur les cours... Les gouvernants disent que c’est important de compter sur les agriculteurs... Le problème est que, comme dans toute crise, certains vont en profiter ! De quelle façon va-t-on avoir besoin de nous ? «On est encore au milieu d’un sacré pataquès ! Et on nous fait toujours subir une baisse des prix !» m’a fait remarquer un collègue. 
J’aimerais que l’Etat soit vigilant et tape des poings sur la table pour que personne n’abuse de cette situation exceptionnelle. On est devenu tellement méfiants dans nos métiers... Je ne voudrais pas qu’on nous balance d’ici peu que nos prix doivent baisser de 0.10 € à cause du coronavirus ! Alors qu’on nous répète qu’on a besoin de nous pour nourrir la population !  

« Pâturage tranquille pour le moment »

Maxime Arnaud, 32 ans, éleveur laitier, à Beaufou, Gaec le Trio, associé à Guillaume et Mathieu Voineau. 

« Les enfants de mes associés aimeraient tous passer la journée dans la ferme ! Plus sérieusement, ces derniers jours on ne peut pas dire que notre quotidien au sein de l’exploitation soit bouleversé même si, évidemment, nous adaptons nos gestes habituels (ne pas se serrer la main etc...). C’est la base pour tous ! 
La météo nous a permis de passer l’engrais dans 70 ha mercredi, 40 ha jeudi. Mardi on a commencé le pâturage tranquillement. Nos conseillers techniques ne sont joignables que par mail ou téléphone. On fera avec cette contrainte pour adapter nos rations. 
En fait, on se questionne davantage sur les conséquences pour nos débouchés en viande plus qu’en lait... Si les entreprises de transformation réduisent leur activité... Nous devrons garder nos animaux... et donc forcément assumer des charges supplémentaires... 
Plus globalement, alors que le consommateur est limité dans ses libertés, on espère qu’il sera plus attentif à la qualité de nos produits... Des marques de producteurs comme Juste et Vendéen pourraient y gagner en communication ». 
 

Catherine Guignard, Productrice de céréales et cultures de vente, engraissement de génisses, Gaec l’Angélus, associée à Jean-Noël Garnier, à Benet.

« Depuis lundi, grâce au soleil, le rythme est intense dans les champs ! On a la chance d’être en plaine, là où les sols ressuient plus vite. Y’a tout à faire en fait ! Labour pour préparer l’installation du maïs et du tournesol, rattraper le désherbage en retard, apporter de l’engrais car les plantes ont souffert, épandage de fumier, etc. Une de nos priorités est de semer la caméline (en temps normal au 15 mars). Cette toute petite graine a besoin de conditions optimales. On doit gérer ça avant la fin du mois. Les autres cultures sont moins urgentes, on a l’habitude de les semer tardivement. 
Notre crainte est encore du côté de la météo mais cette fois en espérant de ne pas être trop au sec dans la durée, d’autant plus avec de la fraicheur du sol. On aimerait juste un peu de pluie la nuit pour que les surfaces ne croutent pas exagérément. Des secteurs comme le marais, eux, ont grandement besoin de s’épurer en eau. Les agriculteurs y ont deux fois plus de travail que nous en ce moment pour faire leurs cultures tout de suite. Je considère qu’ici... on n’est pas à plaindre même si on n‘est que deux pour assumer cette période dense d’activité. 
Tout le monde se mobilise pour préserver le milieu agricole. On n’a pas encore reçu nos semences de printemps mais la coopérative s’est engagée. Notre activité peut se maintenir. On a confiance ! 
A la maison... c’est sûr, par contre, les choses sont bouleversées pour mes trois enfants (entre 4 ans et demi et 9 ans) et leur papa qui s’occupe d’eux tout en assumant la gestion à distance du collège dont il est directeur...Autant dire que c’est compliqué. Quand je rentre vers 20 h, il faut donc que je sois totalement disponible. Ce matin, encore, c’était un crève-cœur de devoir réexpliquer à mon aîné qu’il doit rester à la maison et que moi je dois partir travailler... Notre maison n’est pas à proximité de l’exploitation. On a aussi trop de boulot pour être assez attentifs à un enfant qui serait avec nous. En temps normal, on aurait papi et mamie en relais... là c’est impossible ». 

 


   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri85.fr
DERNIERES NEWS

COVID-19 - Point presse

Module Vidéo
°
Jeudi
28/05/2020
LA ROCHE-SUR-YON
Météo
AIZENAY
ANGLES
ANTIGNY
APREMONT
AUBIGNY
AUZAY
AVRILLE
BARBATRE
BAZOGES EN PAILLERS
BAZOGES EN PAREDS
BEAUFOU
BEAULIEU SOUS LA ROCHE
BEAUREPAIRE
BEAUVOIR SUR MER
BELLEVILLE SUR VIE
BENET
BESSAY
BOIS DE CENE
BOUFFERE
BOUILLE COURDAULT
BOUIN
BOULOGNE
BOURNEAU
BOURNEZEAU
BREM SUR MER
BRETIGNOLLES SUR MER
BREUIL BARRET
CEZAIS
CHAILLE LES MARAIS
CHAILLE SOUS LES ORMEAUX
CHAIX
CHALLANS
CHAMBRETAUD
CHAMPAGNE LES MARAIS
CHANTONNAY
CHASNAIS
CHATEAU D OLONNE
CHATEAU GUIBERT
CHATEAUNEUF
CHAUCHE
CHAVAGNES EN PAILLERS
CHAVAGNES LES REDOUX
CHEFFOIS
COEX
COMMEQUIERS
CORPE
CUGAND
CURZON
DAMVIX
DISSAIS
DOIX
DOMPIERRE SUR YON
FALLERON
FAYMOREAU
FONTAINES
FONTENAY LE COMTE
FOUGERE
FOUSSAIS PAYRE
FROIDFOND
FROMENTINE
GIVRAND
GRAND LANDES
GROSBREUIL
GRUES
JARD SUR MER
L AIGUILLON SUR MER
L AIGUILLON SUR VIE
L EPINE
L HERBERGEMENT
L HERMENAULT
L ILE D ELLE
L ILE D OLONNE
L ILE D YEU
L OIE
L ORBRIE
LA BARRE DE MONTS
LA BERNARDIERE
LA BOISSIERE DE MONTAIGU
LA BOISSIERE DES LANDES
LA BRETONNIERE
LA BRUFFIERE
LA CAILLERE SAINT HILAIRE
LA CHAIZE GIRAUD
LA CHAIZE LE VICOMTE
LA CHAPELLE ACHARD
LA CHAPELLE AUX LYS
LA CHAPELLE HERMIER
LA CHAPELLE PALLUAU
LA CHAPELLE THEMER
LA CHATAIGNERAIE
LA CLAYE
LA COPECHAGNIERE
LA COUTURE
LA FAUTE SUR MER
LA FERRIERE
LA FLOCELLIERE
LA GARNACHE
LA GAUBRETIERE
LA GENETOUZE
LA GUERINIERE
LA GUYONNIERE
LA JAUDONNIERE
LA JONCHERE
LA LIMOUZINIERE
LA MEILLERAIE TILLAY
LA MERLATIERE
LA MOTHE ACHARD
LA POMMERAIE SUR SEVRE
LA RABATELIERE
LA REORTHE
LA ROCHE SUR YON
LA TAILLEE
LA TARDIERE
LA TRANCHE SUR MER
LA VERRIE
LAIROUX
LANDERONDE
LANDEVIEILLE
LE BERNARD
LE BOUPERE
LE CHAMP SAINT PERE
LE FENOUILLER
LE GIROUARD
LE GIVRE
LE GUE DE VELLUIRE
LE LANGON
LE MAZEAU
LE PERRIER
LE POIRE SUR VELLUIRE
LE POIRE SUR VIE
LE TABLIER
LES BROUZILS
LES CHATELLIERS CHATEAUMUR
LES CLOUZEAUX
LES EPESSES
LES ESSARTS
LES HERBIERS
LES LANDES GENUSSON
LES LUCS SUR BOULOGNE
LES MAGNILS REIGNIERS
LES PINEAUX
LES SABLES D OLONNE
LESSON
LIEZ
LOGE FOUGEREUSE
LONGEVES
LONGEVILLE SUR MER
LUCON
MACHE
MAILLE
MAILLEZAIS
MALLIEVRE
MAREUIL SUR LAY DISSAIS
MARILLET
MARSAIS SAINTE RADEGONDE
MARTINET
MENOMBLET
MERVENT
MESNARD LA BAROTIERE
MONSIREIGNE
MONTAIGU
MONTOURNAIS
MONTREUIL
MOREILLES
MORMAISON
MORTAGNE SUR SEVRE
MOUCHAMPS
MOUILLERON EN PAREDS
MOUILLERON LE CAPTIF
MOUTIERS LES MAUXFAITS
MOUTIERS SUR LE LAY
MOUZEUIL SAINT MARTIN
NALLIERS
NESMY
NIEUL LE DOLENT
NIEUL SUR L AUTISE
NOIRMOUTIER EN L ILE
NOTRE DAME DE MONTS
NOTRE DAME DE RIEZ
OLONNE SUR MER
OULMES
PALLUAU
PEAULT
PETOSSE
PISSOTTE
POIROUX
PORT JOINVILLE
POUILLE
POUZAUGES
PUY DE SERRE
PUYRAVAULT
REAUMUR
ROCHESERVIERE
ROCHETREJOUX
ROSNAY
SAINT ANDRE GOULE D
SAINT ANDRE TREIZE VOIES
SAINT AUBIN DES ORMEAUX
SAINT AUBIN LA PLAINE
SAINT AVAUGOURD DES LANDES
SAINT BENOIST SUR MER
SAINT CHRISTOPHE DU LIGNERON
SAINT CYR DES GATS
SAINT CYR EN TALMONDAIS
SAINT DENIS DU PAYRE
SAINT DENIS LA CHEVASSE
SAINT ETIENNE DE BRILLOUET
SAINT ETIENNE DU BOIS
SAINT FLORENT DES BOIS
SAINT FULGENT
SAINT GEORGES DE MONTAIGU
SAINT GEORGES DE POINTINDOUX
SAINT GERMAIN DE PRINCAY
SAINT GERMAIN L AIGUILLER
SAINT GERVAIS
SAINT GILLES CROIX DE VIE
SAINT HILAIRE DE LOULAY
SAINT HILAIRE DE RIEZ
SAINT HILAIRE DE TALMONT
SAINT HILAIRE DE VOUST
SAINT HILAIRE DES LOGES
SAINT HILAIRE DU BOIS
SAINT HILAIRE LA FORET
SAINT HILAIRE LE VOUHIS
SAINT JEAN DE BEUGNE
SAINT JEAN DE MONTS
SAINT JUIRE CHAMPGILLON
SAINT JULIEN DES LANDES
SAINT LAURENT DE LA
SAINT LAURENT SUR SEVRE
SAINT MAIXENT SUR VIE
SAINT MALO DU BOIS
SAINT MARS LA REORTHE
SAINT MARTIN DE FRAIGNEAU
SAINT MARTIN DES FONTAINES
SAINT MARTIN DES NOYERS
SAINT MARTIN DES TILLEULS
SAINT MARTIN LARS EN SAINTE HE
SAINT MATHURIN
SAINT MAURICE DES NOUES
SAINT MAURICE LE GIRARD
SAINT MEDARD DES PRES
SAINT MESMIN
SAINT MICHEL EN L
SAINT MICHEL LE CLOUCQ
SAINT MICHEL MONT MERCURE
SAINT NICOLAS DE BREM
SAINT PAUL EN PAREDS
SAINT PAUL MONT PENIT
SAINT PHILBERT DE BOUAINE
SAINT PHILBERT DU PONT
SAINT PIERRE DU CHEMIN
SAINT PIERRE LE VIEUX
SAINT PROUANT
SAINT REVEREND
SAINT SIGISMOND
SAINT SORNIN
SAINT SULPICE EN PAREDS
SAINT SULPICE LE VERDON
SAINT URBAIN
SAINT VALERIEN
SAINT VINCENT PUYMAUFRAIS
SAINT VINCENT STERLANGES
SAINT VINCENT SUR GRAON
SAINT VINCENT SUR JARD
SAINTE CECILE
SAINTE CHRISTINE
SAINTE FLAIVE DES LOUPS
SAINTE FLORENCE
SAINTE FOY
SAINTE GEMME LA PLAINE
SAINTE HERMINE
SAINTE PEXINE
SAINTE RADEGONDE DES NOYERS
SALIGNY
SALLERTAINE
SERIGNE
SIGOURNAIS
SION SUR L OCEAN
SOULLANS
TALLUD SAINTE GEMME
TALMONT SAINT HILAIRE
THIRE
THORIGNY
THOUARSAIS BOUILDROUX
TIFFAUGES
TREIZE SEPTIERS
TREIZE VENTS
TRIAIZE
VAIRE
VELLUIRE
VENANSAULT
VENDRENNES
VIX
VOUILLE LES MARAIS
VOUVANT
XANTON CHASSENON
https://www.groupecodaf.fr/
Les unes de la VA
VA du 21/05/20VA du 15/05/20VA du 08/05/20VA du 01/05/20VA du 24/04/20VA du 17/04/20VA du 10/04/20VA du 03/04/20VA du 27/03/20
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter Youtube Instagram
Agri49

Agri85
21 boulevard Réaumur
85 013 La Roche sur Yon cedex
Téléphone : 02 51 36 82 04