Agri85
Accueil > Actualités

Vendée - Une calamité de plus pour nos agriculteurs

Vendée agricole
Le 15/05/2020 à 17:30 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Vendée - Une calamité de plus pour nos agriculteurs
Un champ inondé à Saint-Michel-en-L'Herm.

Intempéries. Des parcelles sous l’eau, des cultures abîmées par d’impressionnants grêlons : les orages du week-end dernier ont laissé des traces désastreuses, particulièrement dans le sud du département. 

« Près de la moitié de mes cultures sinistrée »

 

A Saint-Michel-en-L’Herm, une nuit d’orage aura suffi à sinistrer 40 à 50 % des cultures de printemps de Jérôme Renaud. Lundi, une bonne partie de ses 40 ha de tournesol et de ses 15,5 ha de maïs étaient en effet toujours sous l’eau.
« Le premier épisode a eu lieu vers 20 h avec des grêlons gros comme des billes, voire localement de la taille d’œufs de pigeons. Cela a duré 15 à 30 mn. Vers 1h du matin, cette fois-ci, ce sont des pluies diluviennes – 55 mm, qui se sont abattues sur mes champs de maïs.'

« En une nuit, il est tombé 65 mm d’eau. Il est encore trop tôt pour estimer les dégâts définitifs. Tous mes champs sont dans le marais desséché, l’eau s’évacue lentement par drainage. Les sols sont asphyxiés, les plantes vont avoir du mal à repartir. On voit bien que les cultures sont mâchées, surtout les tournesols. »

« Cet orage vient s’ajouter à la météo calamiteuse de cet hiver. On n’avait rien pu semer avant mi-mars et les premières levées étaient encourageantes. Le moral n’est pas au beau fixe. Bien sûr, je vais essayer de faire fonctionner mon assurance récolte, sans garantie. »

 

« 101 mm de pluie en 24 heures »

Samedi, Nelly et Philippe Prunier, céréaliers à Damvix, ont d’abord cru avoir évité le pire. Pas un seul grêlon à l’horizon, contrairement à certains de leurs voisins, proches de quelques kilomètres. Un espoir hélas de courte durée.
« Dimanche, il a commencé à pleuvoir non-stop, avec un peu de grêle : 45 mm de pluie en 45 minutes ! Lundi, à 17 h, j’ai relevé 101 mm de pluie sur les dernières 24 heures, raconte Nelly Prunier, à Damvix. Après la mauvaise météo des derniers mois, on venait juste de finir les semis de tournesol et le maïs avait commencé une bonne levée. On n’avait vraiment pas besoin de ça. De l’eau, oui, mais pas autant. Là, ça ce sont des trombes d’eau qui sont tombées sur nos terres : l’équivalent d’un mois en une journée. » Lundi soir, 72 ha étaient encore inondés.

« Avec mon mari, Philippe, on essaie de pomper l’eau et de la jeter dans la rivière. » Mais cette Sèvre niortaise, qui traverse leurs champs pour se jeter dans l’océan, le couple la regarde désormais avec une certaine appréhension.

« On ne sait pas ce qui est tombé en amont et on craint que la rivière ne déborde. » Sans assurance récolte, Nelly et Philippe misent donc sur un ressuyage rapide pour pouvoir re-semer dans les meilleurs délais maïs et tournesol.

 

Une assurance récolte bienvenue cette année

« Malgré l’hiver humide et la période sèche qui a suivi, les cultures étaient bien engagées. Ce n’était pas gagner d’avance mais j’avais mis du cœur à l’ouvrage. »

Au Poiré-sur-Velluire, Alexis Mainard, céréalier, ne cache pas son amertume. « On avait réussi à faire du bon travail dans le marais, avec le tournesol et la luzerne. Dimanche, dès le lever du jour, j’ai commencé à faire un état des lieux et c’est désolant. »

Dans la nuit du 9 au 10 mai, il est tombé 60 mm de pluie sur ses terres : 35 mm entre 20h et 21h, le reste vers 1h30 du matin. A cela s’ajoute 40 mm la nuit suivante. Lundi soir, le cumul des précipitations s’élevait à 110 mm.

« Les cultures le plus impactées sont dans le marais : un tiers sont toujours sous l’eau. J’essaie de nettoyer les fossés et les tuyaux pour évacuer l’excès d’eau le plus rapidement possible. Dès que le sol sera ressuyé, je vais essayer de rattraper mes tournesols. J’ai déjà pu acheter de nouvelles semences. Mais je vais avoir une sacrée perte de revenus. Heureusement, j’ai une assurance récolte qui va permettre de l’atténuer, un peu. Je ne l’aurais jamais fait fonctionner  autant que cette année.»
 

« Un violent orage de grêle et de pluie »

« Depuis samedi 21h30, il n’a quasiment pas arrêté de pleuvoir », témoigne Vincent Pelletier à La Chapelle-Thémer.

« C’était un violent orage de pluie et de grêle. En 48 heures, il est tombé, selon le secteur, entre 70 mm et 120 mm de pluie. On avait déjà eu un hiver très pluvieux avec un mètre de précipitations cumulées entre septembre et mi-mars, suivi d’une période de sécheresse puis de 50 mm de pluie le 1er mai. Avec de telles amplitudes, le suivi des cultures est compliqué à gérer.»

« Je n’ai pas encore d’idée précise de tous les dégâts car une partie de mes cultures était toujours sous l’eau, lundi. C’est le cas notamment des semis de maïs. Mes champs de lin et de pommes de terre, ont également souffert. Les lins sont cassés et l’eau a raviné dans les parcelles des pommes de terre, destinées à faire de la semence. Comme les variétés sont mélangées, j’espère que le certificateur pourra les valider car, derrière, je ne pourrais pas re-semer. Seule maigre consolation : les 15% de blé que j’avais réussi à semer tardivement sont très peu impactés. »


Calamité agricole : la goutte qui a fait déborder faisait 100 mm !
« Avec plus de 100 mm de pluie, et même de grêle, en l’espace de 36 heures, c’est une grosse goutte qui a fait déborder un vase rempli de 800 mm reçus entre octobre et mars ; impactant l’ensemble des cultures et semis du Sud-Vendée les 9 et 10 mai dernier », a introduit Eric Porcher, membre du bureau de la FDSEA et président de l’UCSEA du Pays de Fontenay.
La zone impactée s’étend sur une bande horizontale traversant le Sud-Vendée d’ouest en est. Le nouveau sous-préfet, Grégory Lecru qui succède à Annick Pâquet, a ainsi pu constater que cette bande est large de Jard à L’Aiguillon-sur-Mer pour l’ouest et de Nieul et Benet pour l’est et passant par des points fortement impactés comme Saint-Martin-Lars – La Chapelle-Themer – Thiré et Langon-Velluires. « Dimanche matin nous étions abasourdis », témoignent Bertand Mitard et Mathieu Rambaud « face à la brutalité des 40 à 50mm en quelques minutes accompagnés sur certaines communes de grêle, sans compter que le lendemain nous avons de nouveau essuyé plus de 60 mm ! » Mathieu Rambaud insiste : « Sur certaines parcelles, c’est le troisième semis qui vient d’être anéantis par la violence de cette pluie, deux essais de semis d’automnes et maintenant des tournesols et maïs à refaire. » Alexis Mainard témoigne « déjà que les résultats des cultures d’automnes s’annonçaient médiocres, c’est désormais toute l’année qui va être difficile avec ce sinistre sur les semis de printemps ! ». « Dommage que nous ne puissions pas remplir actuellement les réserves de substitution avec cet excès d’eau et ainsi assainir plus rapidement les parcelles », ont regrettés Eric Porcher et Richard Guillon.

Le directeur de la DDTM, Stéphane Buron, qui accompagnait le sous-préfet a confirmé au vu des dégâts la nécessité de lancer dès à présent une demande de reconnaissance de ce sinistre comme étant une calamité agricole. Le sous-préfet a assuré que face à ce sinistre, les services de l’Etat dépêcheraient même en ces temps d’Etat d’urgence une expertise dès la semaine prochaine.

Suite au sinistre
Pour les productions et biens assurés, la première démarche consiste en une déclaration de sinistre auprès de son et/ou ses assureurs. En parallèle, en lien avec la mairie les agriculteurs sinistrés peuvent aussi participer à la reconnaissance au sein du classement communal en catastrophe naturelle. La reconnaissance de la commune en catastrophe naturelle permet de faciliter les démarches auprès des assureurs. Le classement calamité agricole concernera les cultures non assurables et ne pourra se réaliser qu’après accord de la commission nationale. Pour Eric Porcher, « les exploitants sinistrés doivent aussi se donner du temps de décision sur comment intervenir, en parallèle nous demandons pour toute la zone sinistrée dès à présent une exonération de la taxe sur le foncier non-bâti ».

Calamité agricole
« La calamité agricole ne permet hélas qu’une indemnisation partielle (-30%) et non totale des pertes pour les sinistrés éligibles », déplore Joël Limouzin, rappelant la nécessité pour les agriculteurs de s’assurer contre les aléas climatiques. A ce stade, il faut obtenir une reconnaissance nationale de la calamité. Demande qui portera essentiellement sur les pertes de récolte. Les pertes de récolte porte sur la production en cours annuelle alors que les pertes de fonds touchent au-delà de la production en place. La prise en charge des pertes de fond est partielle (environ 30%-minimum 1000€ sur factures) et porte sur les mouvements de terres, clôtures…
Alexandre GUERINEAU



Extrait du courrier adressé au Préfet :

Monsieur le Préfet,

En raison de l’épisode orageux du 9 au 11 mai dernier intervenu essentiellement dans le Sud Vendée, des dégâts importants sur les cultures ont été constatés.

Compte tenu de leur importance, ces dégâts devraient faire l’objet d’une reconnaissance de calamité agricole ainsi qu’un dégrèvement de la TFNB. Cette calamité est liée au caractère exceptionnel et violent des conditions climatiques (excès d’eau brutal et grêle).

En accompagnement des mesures de soutien destinées aux exploitants agricoles qui se mettent en place avec l’administration française et nos partenaires, nous sollicitons par la présente votre bienveillance pour que vous accordiez

  • un dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties pour la zone touchée dans le Sud Vendée
  • un accompagnement de la reconnaissance catastrophe naturelle

 Nous vous communiquerons dans les prochains jours les secteurs les plus impactés suite au recensement conduit actuellement dans nos réseaux. Sans être exhaustif, sont déjà identifiés le Talmondais, Sud Vendée Littoral, Pays de Fontenay, la Chataigneraie, Vendée Sèvre Autise et toute commune sinistrée sur l’ensemble du département.

Cet épisode va provoquer un manque de trésorerie supplémentaire pour les exploitants agricoles vendéens déjà fragilisés.
Dans l’attente d’une réponse favorable,
Nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, dans l’expression de notre haute considération.

 


   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri85.fr
DERNIERES NEWS

Les ressources en eau en Vendée

Module Vidéo
Le temps sera ensoleillé
°
Mardi
07/07/2020
LA ROCHE-SUR-YON
Météo
AIZENAY
ANGLES
ANTIGNY
APREMONT
AUBIGNY
AUZAY
AVRILLE
BARBATRE
BAZOGES EN PAILLERS
BAZOGES EN PAREDS
BEAUFOU
BEAULIEU SOUS LA ROCHE
BEAUREPAIRE
BEAUVOIR SUR MER
BELLEVILLE SUR VIE
BENET
BESSAY
BOIS DE CENE
BOUFFERE
BOUILLE COURDAULT
BOUIN
BOULOGNE
BOURNEAU
BOURNEZEAU
BREM SUR MER
BRETIGNOLLES SUR MER
BREUIL BARRET
CEZAIS
CHAILLE LES MARAIS
CHAILLE SOUS LES ORMEAUX
CHAIX
CHALLANS
CHAMBRETAUD
CHAMPAGNE LES MARAIS
CHANTONNAY
CHASNAIS
CHATEAU D OLONNE
CHATEAU GUIBERT
CHATEAUNEUF
CHAUCHE
CHAVAGNES EN PAILLERS
CHAVAGNES LES REDOUX
CHEFFOIS
COEX
COMMEQUIERS
CORPE
CUGAND
CURZON
DAMVIX
DISSAIS
DOIX
DOMPIERRE SUR YON
FALLERON
FAYMOREAU
FONTAINES
FONTENAY LE COMTE
FOUGERE
FOUSSAIS PAYRE
FROIDFOND
FROMENTINE
GIVRAND
GRAND LANDES
GROSBREUIL
GRUES
JARD SUR MER
L AIGUILLON SUR MER
L AIGUILLON SUR VIE
L EPINE
L HERBERGEMENT
L HERMENAULT
L ILE D ELLE
L ILE D OLONNE
L ILE D YEU
L OIE
L ORBRIE
LA BARRE DE MONTS
LA BERNARDIERE
LA BOISSIERE DE MONTAIGU
LA BOISSIERE DES LANDES
LA BRETONNIERE
LA BRUFFIERE
LA CAILLERE SAINT HILAIRE
LA CHAIZE GIRAUD
LA CHAIZE LE VICOMTE
LA CHAPELLE ACHARD
LA CHAPELLE AUX LYS
LA CHAPELLE HERMIER
LA CHAPELLE PALLUAU
LA CHAPELLE THEMER
LA CHATAIGNERAIE
LA CLAYE
LA COPECHAGNIERE
LA COUTURE
LA FAUTE SUR MER
LA FERRIERE
LA FLOCELLIERE
LA GARNACHE
LA GAUBRETIERE
LA GENETOUZE
LA GUERINIERE
LA GUYONNIERE
LA JAUDONNIERE
LA JONCHERE
LA LIMOUZINIERE
LA MEILLERAIE TILLAY
LA MERLATIERE
LA MOTHE ACHARD
LA POMMERAIE SUR SEVRE
LA RABATELIERE
LA REORTHE
LA ROCHE SUR YON
LA TAILLEE
LA TARDIERE
LA TRANCHE SUR MER
LA VERRIE
LAIROUX
LANDERONDE
LANDEVIEILLE
LE BERNARD
LE BOUPERE
LE CHAMP SAINT PERE
LE FENOUILLER
LE GIROUARD
LE GIVRE
LE GUE DE VELLUIRE
LE LANGON
LE MAZEAU
LE PERRIER
LE POIRE SUR VELLUIRE
LE POIRE SUR VIE
LE TABLIER
LES BROUZILS
LES CHATELLIERS CHATEAUMUR
LES CLOUZEAUX
LES EPESSES
LES ESSARTS
LES HERBIERS
LES LANDES GENUSSON
LES LUCS SUR BOULOGNE
LES MAGNILS REIGNIERS
LES PINEAUX
LES SABLES D OLONNE
LESSON
LIEZ
LOGE FOUGEREUSE
LONGEVES
LONGEVILLE SUR MER
LUCON
MACHE
MAILLE
MAILLEZAIS
MALLIEVRE
MAREUIL SUR LAY DISSAIS
MARILLET
MARSAIS SAINTE RADEGONDE
MARTINET
MENOMBLET
MERVENT
MESNARD LA BAROTIERE
MONSIREIGNE
MONTAIGU
MONTOURNAIS
MONTREUIL
MOREILLES
MORMAISON
MORTAGNE SUR SEVRE
MOUCHAMPS
MOUILLERON EN PAREDS
MOUILLERON LE CAPTIF
MOUTIERS LES MAUXFAITS
MOUTIERS SUR LE LAY
MOUZEUIL SAINT MARTIN
NALLIERS
NESMY
NIEUL LE DOLENT
NIEUL SUR L AUTISE
NOIRMOUTIER EN L ILE
NOTRE DAME DE MONTS
NOTRE DAME DE RIEZ
OLONNE SUR MER
OULMES
PALLUAU
PEAULT
PETOSSE
PISSOTTE
POIROUX
PORT JOINVILLE
POUILLE
POUZAUGES
PUY DE SERRE
PUYRAVAULT
REAUMUR
ROCHESERVIERE
ROCHETREJOUX
ROSNAY
SAINT ANDRE GOULE D
SAINT ANDRE TREIZE VOIES
SAINT AUBIN DES ORMEAUX
SAINT AUBIN LA PLAINE
SAINT AVAUGOURD DES LANDES
SAINT BENOIST SUR MER
SAINT CHRISTOPHE DU LIGNERON
SAINT CYR DES GATS
SAINT CYR EN TALMONDAIS
SAINT DENIS DU PAYRE
SAINT DENIS LA CHEVASSE
SAINT ETIENNE DE BRILLOUET
SAINT ETIENNE DU BOIS
SAINT FLORENT DES BOIS
SAINT FULGENT
SAINT GEORGES DE MONTAIGU
SAINT GEORGES DE POINTINDOUX
SAINT GERMAIN DE PRINCAY
SAINT GERMAIN L AIGUILLER
SAINT GERVAIS
SAINT GILLES CROIX DE VIE
SAINT HILAIRE DE LOULAY
SAINT HILAIRE DE RIEZ
SAINT HILAIRE DE TALMONT
SAINT HILAIRE DE VOUST
SAINT HILAIRE DES LOGES
SAINT HILAIRE DU BOIS
SAINT HILAIRE LA FORET
SAINT HILAIRE LE VOUHIS
SAINT JEAN DE BEUGNE
SAINT JEAN DE MONTS
SAINT JUIRE CHAMPGILLON
SAINT JULIEN DES LANDES
SAINT LAURENT DE LA
SAINT LAURENT SUR SEVRE
SAINT MAIXENT SUR VIE
SAINT MALO DU BOIS
SAINT MARS LA REORTHE
SAINT MARTIN DE FRAIGNEAU
SAINT MARTIN DES FONTAINES
SAINT MARTIN DES NOYERS
SAINT MARTIN DES TILLEULS
SAINT MARTIN LARS EN SAINTE HE
SAINT MATHURIN
SAINT MAURICE DES NOUES
SAINT MAURICE LE GIRARD
SAINT MEDARD DES PRES
SAINT MESMIN
SAINT MICHEL EN L
SAINT MICHEL LE CLOUCQ
SAINT MICHEL MONT MERCURE
SAINT NICOLAS DE BREM
SAINT PAUL EN PAREDS
SAINT PAUL MONT PENIT
SAINT PHILBERT DE BOUAINE
SAINT PHILBERT DU PONT
SAINT PIERRE DU CHEMIN
SAINT PIERRE LE VIEUX
SAINT PROUANT
SAINT REVEREND
SAINT SIGISMOND
SAINT SORNIN
SAINT SULPICE EN PAREDS
SAINT SULPICE LE VERDON
SAINT URBAIN
SAINT VALERIEN
SAINT VINCENT PUYMAUFRAIS
SAINT VINCENT STERLANGES
SAINT VINCENT SUR GRAON
SAINT VINCENT SUR JARD
SAINTE CECILE
SAINTE CHRISTINE
SAINTE FLAIVE DES LOUPS
SAINTE FLORENCE
SAINTE FOY
SAINTE GEMME LA PLAINE
SAINTE HERMINE
SAINTE PEXINE
SAINTE RADEGONDE DES NOYERS
SALIGNY
SALLERTAINE
SERIGNE
SIGOURNAIS
SION SUR L OCEAN
SOULLANS
TALLUD SAINTE GEMME
TALMONT SAINT HILAIRE
THIRE
THORIGNY
THOUARSAIS BOUILDROUX
TIFFAUGES
TREIZE SEPTIERS
TREIZE VENTS
TRIAIZE
VAIRE
VELLUIRE
VENANSAULT
VENDRENNES
VIX
VOUILLE LES MARAIS
VOUVANT
XANTON CHASSENON
https://www.groupecodaf.fr/
Les unes de la VA
VA du 03/07/20VA du 26/06/20VA du 19/06/20VA du 12/06/20VA du 05/06/20VA du 29/05/20VA du 21/05/20VA du 15/05/20VA du 08/05/20
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter Youtube Instagram
Agri49

Agri85
21 boulevard Réaumur
85 013 La Roche sur Yon cedex
Téléphone : 02 51 36 82 04